Reconversion professionnelle, déménagement : les français ont envie de changement

 


Les français ont envie de changement. 

 

En juillet 2020, post-premier-confinement, nous avons envoyé une enquête à un panel de nos candidats (2310 personnes).
Les bouleversements du quotidien liés à la crise sanitaire et économique que nous vivons depuis plus d’un an ont fait émerger une tendance chez les français. Notre étude montre que 80% des candidats du réseau Shefferd interrogés ont évoqué une envie de changement professionnel ou d’organisation personnelle suite au premier confinement.

Découvrez un avis d’expert du recrutement sur le sujet.

 

Marc de Torquat, co-fondateur du cabinet Shefferd :

“Dans le réseau Shefferd, nombreux sont ceux qui ont concrétisé leur envie de changement durant cette dernière année ou plus exactement depuis le premier confinement. Et on a constaté plusieurs comportements :

D’abord ceux qui ont manifesté une envie de changement de vie professionnelle. Selon l’étude menée par BVA, la volonté d’une reconversion professionnelle concerne aujourd’hui 1 français sur 2. Parmi eux, la moitié ont déjà démarré leur reconversion ou sont en cours (22%)*. D’autres ont seulement commencé à se renseigner (26%). Pour réussir ce changement professionnel, nombreux sont ceux qui se disent prêt à suivre une formation pour améliorer leurs compétences (76%).

Ceux qui ont émis le souhait de quitter Paris pour la province (1 cadre parisien sur 2 envisage une mobilité régionale). La plupart ont attendu de trouver la bonne opportunité professionnelle pour déménager. 8%** des candidats interrogés ont quitté la région parisienne avec une opportunité à la clé. Plus surprenant, des candidats ont déménagé avant même d’avoir trouvé un nouveau job dans leur nouvelle région. Ils représentent 4% de la population sondée. Synonyme d’une certaine confiance sur leur capacité à rebondir ou d’une motivation, à aller vivre en province, devenue priorité absolue ? Toujours est-il que cette tendance est devenue courante.  Il y a une re-définition des priorités et du sens que chacun veut donner à sa vie. Le travail n’est plus forcément le seul critère en tête de liste.

Enfin, vient s’ajouter un grand nombre de franciliens qui attendent (encore) avec impatience de savoir quelle sera la politique future de leur employeur quant au télétravail. Les changements de vie professionnelle et mouvements migratoires n’ont donc pas fini de s’opérer… doucement mais certainement. Aux entreprises, régions et villes de se préparer et de s’adapter !”

 

*Source : étude BVA
** Source : étude Shefferd