YOLO : Quel impact sur le marché du travail ?

 

Ces derniers temps, nous avons beaucoup entendu parler de la “Yolo economy” (en français “On n’a qu’une vie”), mouvement qui met en évidence le changement de vie de jeunes professionnels ayant pour objectif de ne pas passer à côté de leur vie et d’être libres. Beaucoup d’entre eux réévaluent leurs objectifs de vie et osent prendre des risques pour poursuivre leurs passions ou trouver un emploi.
Mais qu’en est-il du marché du recrutement face à ce mouvement grandissant ? 


En tant qu’experts du recrutement, nous vous apportons notre regard.  


La pandémie a été un accélérateur de projet avant tout. Nous avons le sentiment que les salariés français avaient déjà envisagé un changement de vie avant 2020, mais que la situation leur a permis de se lancer et d’oser prendre des risques. Ils ont simplement saisi l’opportunité de changer de vie professionnelle ou personnelle grâce au télétravail notamment. Le télétravail leur a montré qu’il était possible d’habiter ailleurs qu’à Paris par exemple, tout en combinant travail et qualité de vie.
54 %* des Franciliens se déclarent prêts à partir dès que possible s’installer dans une autre région. Certains d’entre eux ont même osé changer de voie professionnelle, et la période de creux amenée par la Covid-19 leur a permis de réaliser des formations ou d’étudier plus en profondeur un projet qui leur tenait à cœur. Tous ces changements sont donc extrêmement liés à l’organisation de travail du moment. Aujourd’hui, on peut facilement réaliser un projet professionnel ou personnel. Demain, si les employeurs décident de revenir à une organisation de travail en présentielle, ça ne sera peut-être plus aussi facile. 


Il est d’ailleurs probable que dans quelque temps, quand et si l’activité dans les bureaux reprend à 100%, les personnes qui auront changé de vie durant cette année particulière, réaliseront peut-être le chemin inverse. Revenir à une vie plus citadine, plus dynamique. Car un changement de vie, qu’il soit professionnel ou personnel, même réfléchi est radical. Nous pouvons considérer que pour beaucoup de français, il s’agit d’une période de test. 

 

IMPACT SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

Évidemment, cette tendance à la prise de risque et au changement a un impact sur le marché du travail. Les salariés français attendent plus des entreprises en terme de qualité de vie au travail notamment. Les entreprises qui tiennent à retenir leurs talents ou à recruter vont devoir s’adapter pour être suffisamment attractives. Celles qui ne donneront pas de souplesse à leurs collaborateurs, qui n’auront pas saisi la nécessité d’une certaine agilité et qui n’auront pas réaliser les transformations dans leur organisation vont avoir des difficultés à recruter. Pour les entreprises qui misaient tout sur leur locaux et l’ambiance de travail en présentiel, elles devront réussir à innover pour réussir à s’adapter et ainsi retenir leurs talents et en attirer d’autres. Une organisation bien planifiée va être nécessaire pour réussir à garder l’ambiance de travail souhaitée tout en maintenant le télétravail qui va être un atout majeur pour correspondre aux attentes des salariés. Les entreprises doivent enclencher leur plan de séduction en réajustant leur marque employeur.


Nous remarquons en ce moment un turnover plus important dans les entreprises. Beaucoup de personnes souhaitent repartir à zéro. Une volonté de changement s’exprime et il devient difficile de retenir et recruter les bons candidats. Nous observons aussi qu’il est difficile de venir à bout des process de recrutement, car les candidats à l’écoute du marché mais toujours en poste sont surbookés : visio sans interruption. La raison est simple, les collaborateurs ont besoin de se voir et aujourd’hui l’un des moyens le plus simple pour y parvenir est la visioconférence. Le problème étant que la visio devient presque indispensable pour chacunes des décisions qui doivent être prises (formelles et informelles). Les collaborateurs passent la majorité de leur journée en réunion derrière leur écran, caméra activée. Les entreprises doivent apporter une plus grande vigilance sur l’amplitude horaire de leurs collaborateurs qui peinent à venir au bout de leur mission.   


Inversement, c’est aussi le marché du travail qui va avoir un impact sur les décisions des salariés. C’est avant tout le travail et l’emploi qui vont régir leur choix de vie. Tout va dépendre de l’économie. Si nous sommes en économie de crise, les français vont avoir besoin d’un travail et les entreprises vont revenir en position de force. Si à l’inverse, nous ne sommes pas économie de crise, comme aujourd’hui, les français auront l’opportunité de choisir facilement leur organisation de vie professionnelle et personnelle. 


Autre impact, certaines métropoles vont s’agrandir dû aux mouvements géographiques des salariés français. Les villes moyennes vont aujourd’hui concurrencer Paris pour leur qualité de vie et le potentiel d’employabilité des entreprises. Beaucoup de français recherchent un meilleur équilibre de vie en quittant Paris. Les cadres (
83 %**) avec un peu d’expérience, où le travail est facilement envisageable à distance, souhaitent partir de Paris pour s’installer en région. Les familles avec enfants ou ayant un projet familial imminent qui recherchent une qualité de vie supplémentaire. La généralisation du télétravail a montré qu’une nouvelle organisation était possible. 


Nous sentons une reprise de l’activité depuis début 2021. En tant qu’expert du recrutement, nous remarquons que la période actuelle permet aux candidats de se poser les bonnes questions face à leur souhait de changement. Et pour les entreprises de s’adapter pour être sûr d’obtenir le candidat idéal pour leur poste.
Le marché change et continuera de changer, chacun doit pouvoir s’adapter pour correspondre à ces nouvelles tendances qui émergent et qui accélèrent les transformations des entreprises.   

 

*Sondage réalisé par la plateforme Paris je te quitte
** Etude Cadremploi d’août 2020